L'important c'est le voyage, pas la destination

mardi, juin 12, 2007

1845 kilomètres plus tard...

07/06
Marquette - Three Lackes - 77 km.
Départ de chez Jeff a 10h30. Il nous a acheté du poisson fumé et nous a fait le dejeuner. Vraiment gentil! Chez un vélociste, nous rencontrons Martin, de Chicoutimi, qui revient de Vancouver. Il nous prodigue de bons conseils. Durant la journée, nous avons bravé le vent et une fine pluie. Nous terminons dans une halte où il n'est pas indiqué que le camping est interdit ;-) Le lac nous sert de baignoire. Célébrant notre 1500ième kilomètre, on a le courage de poursuivre. Heureusement, car le vent nous décourage un peu :-(

08/06
Three Lakes - Bruce Crossing - 83 km.
La pluie nous réveille, le vent aussi. Vite, il faut tout ramasser avant l'orage. À 7h08, nous voila sur nos selles. On croise des creeks, des falls, des creeks, des falls, des champs, du vent; comme dit l'adage, petite pluie abat grand vent, mais grand vent tue petit cycliste. On s'endort sur de confortables bancs de table à pique-nique à Sidnaw. On repart au soleil, mais le %$#@!@#$ de vent ne lâche pas jusqu'à Bruce Crossing. "We're not all ugly Americans" dit la dame au IGA. Elle a bien raison! Derrière le commerce, nous montons la tente dans le camping municipal (10.00$). Le gestionnaire nous apporte un bouquet de lilas ;-) Le vin à 4.39$ est excellent. Le chocolat aussi. Tout va bien, on s'apprete à geler, on annonce 47f pour la nuit

09/06
Bruce Crossing - Iron Wood - 98 km.
"Wind unusualy strong". D-oh! Après quelques heures de route, un essaim d'insectes geants nous tournent autour. On monte la vitesse à 20 km/h, puis 25 km/h. Rien à faire, les horreurs nous poursuivent. La chasse va durer pendant plus d'une heure. Ce faisant, on change de fuseau horaire. À une halte routière, on nous raconte qu'une dame de 69 ans, avec une cheville cassée, a traversé les États-Unis, notament dans la neige. Voila qui nous stimule. En fin de journée, tofu pour moi, steak pour Stef, bière local pour chacun. On s'effondre...

10/06
Iron Wood - Iron River - 95 km.
On prend notre temps et faisons nos calculs. Avec la distance parcourue, nous pouvons maintenant nous permettre un petit 70 km par jour, c'est ce que nous ferons aujourd'hui, sans forcer, au soleil. Voilà qui est rassurant. Dire qu'à l'origine, nous espérions faire 100 km quotidiennement. C'etait sans compter sur Éole... On longe d'anciens gisements de fer. Les gens semblent très respectueux des lois; même si nous étions samedi hier, il n'y a aucun bruits de party ou de véhicules moteur bruyants. Les animaux ressemblent à ceux de chez nous, mais mettons qu'il y en a plus qu'à Montréal. Les bébés animaux sont plus gros, moins de chenilles, plus de papillons, moins de lilas, plus de marguerittes. Les feuilles des arbres sont d'un beau vert lumineux. Le fond de l'air se fait plus chaud en fin de journée et le soleil reste perceptible même après 22h00. C'est difficile de trouver des aliments sans sucre, il y a en partout, surtout des beignets. Les mots Pastries et Deli sont très populaires. On passe au Wisconsin, les chevreuils sautent partout. Des bars nous rappelant celui de Terminator 2 parsèment le paysage. Une pizza 14", a 5.29$ avec les taxes, nous sert d'amuse-gueule. Des avertissements clairs nous indiquent la propriété bien privée. Exemple: "La balle que tu vas recevoir, tu l'auras meritée". Vous comprendrez que nous cherchons un camping. La nuit tombe, la pluie aussi, des éclairs, puis le brouillard. On s'en fout, on est heureux. Nous entrons dans un parc national où le Sheriff local, dans son camion plein de gadgets et de phares, sort de l'épais nuage fantomatique pour s'assurer... euh... que tout va bien. Je crois que nous avons bien fait de payer notre entrée et de ne pas avoir "squatté" ce soir.

11/06
Iron Wood - Proctor - 95 km.
Lever tôt. Tartines de beurre d'arachide et de confiture. Maudit que c'est bon. Hier, le brouillard etait si épais, que n'avons pu remarquer les beautés de ce parc. Immenses arbres, lac limpide, poissons, crustacés, grosses libellules et pas trop de bibittes qui piquent... et que deux autres campeurs. Paradisiaque! Nous allons au "Downtown" pour acheter des fruits frais. À la recherche d'une table, nous arrêtons au "Tourist information" et prenons soin de demander à la preposée si nous pouvons employer la table de pique-nique "To do what?"! "We want to eat" rétorque Stephanie. Elle dit ok, on prend la place, mais finalement elle sort et nous fait comprendre qu'on devrait plutôt sacrer notre camp. Tabouère! C'est la premiere fois que je vois ca. Pas sur qu'ils aiment les touristes ici. On se rend à Brule (12 km plus loin) où un parc semble plus accueillant. Alors que l'on mange nos fraises, la petite Missy nous pose plein de questions. C'est charmant. On repart vers Duluth où, alors que je cherche de l'information, je me dirige vers une voiture de police stationnée. Je lui fais signe et comme je suis presque arrivé, le policier m'envoie la main et quitte brusquement. TABOUÈRE. C'est donc pas accueillant le Wisconsin! On s'organise et atteignons Superior pour un bon gros morceau de saumon fumée englouti en moins de deux. Un homme sort de son camion et nous indique une piste cyclable tranquille nous conduisant à l'information touristique. On voit un grand héron bleu. Puis on passe sur le pont pour atteindre Duluth. La plus longue pente nous attend, la rue Highland porte bien son nom. La halte est fermé. D-oh! Bien fatigué, on va à l'hôtel le plus proche, un Americinn. Les préposées sont compatissantes et nous offre la suite avec bain tourbillon au prix d'une chambre standard. En faisant des pâtes dehors, on trouve une canette de BudLight. Elle suffit presque à nous enivrer. Le lendemain, on se sent tres bien, surtout avec le buffet dejeûner où l'on se goinfre. C'est d'ici que nous vous écrivons, ordinateur et accès internet compris dans le forfait :-)

9 Comments:

  • Que des belles photos !! (Et je veux pas juste dire Stéphanie) ;-)

    Alors vous êtes dans le Montana. J'ai toujours voulu voir le Montana.. (ou etais-ce le gars dans Hunt for Red October ?)

    Voici nos amis dans Google Maps

    Moi ça va... ma vie va redevenir normale quand mon ex va partir..

    Je vous envie quand même beaucoup, malgré ma nature non-cycliste. :-)

    By Blogger Chris, at 2:01 p.m.  

  • DOH ! Vous êtes au Minnesota et non au Montana... faut voir que je travaille avec des américains pour confondre MN et MT.

    BTW, je vois que vous avez passé juste a côté de Montreal, WI. :-)

    By Blogger Chris, at 2:09 p.m.  

  • @ Chris
    C'est super le lien que tu fais avec Google Maps ; ça nous permet de constater le kilomètrage parcourus pas nos deux amis. Et puis moi, les USA je connais vraiment pas, alors ça m'évite de chercher de toutes petites villes aux états-unis dans un atlas ;-) Alors merci.

    @Paulo
    je vais "ecrire l'une de ces longues lettres" à l'adresse habituelle...

    @Stéphanie
    Je sais pas pourquoi, mais j'ai l'impression que la dernière photo - celle dans le bain tourbillon - sera beaucoup regardée ;-))) Mais pas par moi bien sur - euh ! s'tu grave de dire des menteries ;-)

    By Blogger Bob August, at 2:24 p.m.  

  • Super contente de voir que vous prenez le temps de vous gater un peu! Vos photos sont belles, Stéphanie j'adore ton sourire dans le bain, il en dit long! Avec les enfants ont suit votre aventure, ils adorent ca! On a bien hate de vous recevoir ici et de vous ecouter nous raconter votre voyage autour du feu! Je vous embrassent fort. Julie, Frank, Francis, Noémie et Gabriel xxxxx

    By Blogger julie leduc, at 4:34 p.m.  

  • Salut Paulo !!

    hey wow ! C'est vraiment cool
    votre projet :) Je vais suivre ca.
    remonter vous vers le Canada ou vous aller continuer du coté U.S ?

    As tu emmené un ti-jeu ? ;-)

    Salutation a Stéphanie :)

    A+
    JF

    By Blogger jfmagnet, at 9:23 a.m.  

  • Très belles photos, très bons textes... Vous quittez maintenant le royaume des Grands Lacs. J'aime beaucoup la photo de la St Louis Bay, la toute dernière extrémité du Lac Supérieur...

    À partir de maintenant c'est le vrai Mid West américain, puis les prairies... De très beaux paysages vous attendent. Nous on l'a fait en voiture, mais je suis certain que c'est encore plus beau à vélo!

    À bientôt! Je m'ennuie déjà!

    By Blogger Philippe, at 11:34 a.m.  

  • J'espere que tu a amené un Gangster pour montré le talent québecois a nos voisins du sud.

    Bien hate qu'on se revoit et continue d'écrire.

    By Blogger Stefan, at 12:24 p.m.  

  • Salut a vous deuX Stéphanie et Paulo,, quel plaisir de vous suivre et de vous voir ,, toujours aussi souriante Stéphanie... et Paulo aussi..
    J' ai bien hate de vous revoir,,,
    Ciao A +++

    By Blogger raym, at 6:45 p.m.  

  • Vous nous donnez de plus en plus le goût d'entreprendre ce périple avec notre Germaine.
    J'aurais bien aimé voir Paulo dans le baintourbillon.
    A chacun nos goûts n'est-ce-pas?
    Une belle mère têteuse!
    XXXXXXXXXXXXXXX

    By Blogger Jocelyne, at 5:10 p.m.  

Publier un commentaire

<< Home